L’AVANCÉE DES TRAVAUX DU MOULIN DE JUFFET À MONTBAZIN PRÈS DE MONTPELLIER (34)

Parefeuilles

Au niveau du couronnement où reposera le mécanisme du moulin, un chainage en béton armé a été bâti dans la feuillure en pierre existante. Il a pour fonctions de consolider la tête de mur et aussi d’encaisser les efforts de la charpente tournante.

Au préalable, les blocs de pierre les plus fragilisés ont été remplacés à l’identique. Les autres ont été consolidés par collage et goujonnage (assemblage avec des tiges de bois et tiges inox). 

Des échantillons de pierre ont été présentés et confrontés aux pierres existantes pour obtenir le meilleur résultat possible en termes de teinte et de texture. L’objectif étant de se rapprocher au maximum de l’aspect des pierres de taille existantes.

En ce qui concerne l’enduit intérieur, nous avons mis en valeur les plus belles pierres de taille, le reste lui a été recouvert d’enduit.

Rejointement de voûte intérieure

Aujourd’hui, la passe de finition de l’enduit de sous-bassement reste à réaliser par notre équipe. Le charpentier prendra le relais au printemps, il installera la charpente tournante, ainsi que les ailes du moulin et son mécanisme d’entrainement de la meule.

Nos équipes prennent plaisir chaque jour dans la rénovation du Moulin de Juffet, témoin de l’histoire et de notre patrimoine culturel. 

Tout sera bientôt prêt pour moudre de la farine….

La rénovation du moulin de JUFFET de la commune de Montbazin dans l’Hérault suit son cours.

Le corps d’enduit à la chaux a été fait, il ne reste plus que l’enduit de finition, qui s’accordera aux irrégularités de planéité du support ainsi qu’à la teinte et à la texture de la pierre. 

À la demande de la Fondation du Patrimoine et pour respecter ce patrimoine bâti vernaculaire, nos équipes ont fait un enduit taloché en faisant ressortir les gros grains.

Pour des questions esthétiques les parements en pierre de taille n’ont pas été enduits. Il a été décidé de les mettre en valeur.

Le décrochement périphérique du mur sera habillé avec des parefeuilles de récupération formant bardelis pour protéger le sous-bassement des eaux de pluie.

Couronnement

Pour la voûte en partie inférieure, un rejointement avec un mortier de teinte intermédiaire a été réalisé avec une finition grattée. 

 

Les deux marches en pierre endommagées ont pu être conservées, elles ont été consolidées par le dessous. Une poutre de renfort a été coulée en sous-face de ces deux marches.

Renforcement des marches en pierre endommagées

PARTAGER L'ARTICLE

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

RECRUTEMENT

Nous recrutons un maçon, couvreur, chef d'équipe.